Attention

Consultez les dernières informations concernant les inondations

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document

Don d'organes

Service concerné

Service Population

Refus, acceptation ou modification du don d'organes

La loi du 13 juin 1986 (Moniteur belge du 14.02.1987) autorise le prélèvement d'organes et de tissus au moment du décès, sous réserve que la personne décédée n'ait pas manifesté son opposition de son vivant et que la famille proche (parents, conjoints, enfants) ne s'y oppose.

Vous pouvez exprimer officiellement votre volonté en matière de don d'organes.

Il suffit de remplir le formulaire de consentement ou d'opposition à l'administration communale (service population) qui transmet les données au Ministère de la Santé publique et fait la mise à jour au Registre national.

La démarche est entièrement gratuite et peut être revisée à tout moment.

Pour les enfants mineurs
Les parents d'enfants mineurs peuvent les inscrire au registre de la population comme donneurs ou non-donneurs.

L'opposition ou le consentement au prélèvement cesse de produire ses effets de plein droit le jour où l'enfant, à l'égard duquel une opposition ou un accord a été donné, atteint ses 18 ans.
Ce dernier en est bien évidemment informé afin de décider, à son tour, s'il sera donneur ou pas.

En disant oui, vous offrez une chance de vie à des patients en attente d'un organe et vous épargnez à vos proches le dilemme d'une décision difficile à prendre à votre place après votre décès.

S'il n'existe pas de déclaration, c'est un donneur exprès


Lien utile

Sous mots clés standards